Propriétaire : est-il mieux de louer l’appartement en entier ou les chambres séparément ?

Simple chambre à louer ou mise en location d’un appartement en entier : quelles sont les options à la disposition des propriétaires pour se lancer dans la colocation ? Si ce mode de location est souvent une option intéressante pour les propriétaires-bailleurs, voici au cas par cas des conseils pour louer votre bien immobilier dans les meilleures conditions.

Si vous faites partie des propriétaires-bailleurs qui ont compris les avantages de la colocation pour rentabiliser leurs biens immobiliers, vous êtes sans doute à la recherche de la meilleure option pour mettre votre appartement sur le marché. Vaut-il mieux une seule et unique colocation pour votre appartement en entier ? Ou vaut-il mieux au contraire plusieurs contrats, un pour chaque chambre à louer ?

shutterstock_73089751

Mettre en colocation un appartement en entier

Lorsque vous investissez dans un appartement de grande ou moyenne surface, vous avez la volonté de trouver un locataire pour le long terme et facile à gérer au quotidien. Mais vous êtes souvent confronté à la relative faiblesse de la demande pour ce type de biens. Dans les centres-villes des métropoles françaises, la faiblesse du pouvoir d’achat ne permet pas de trouver facilement un seul locataire solvable, capable d’assurer financièrement à lui seul un montant élevé de loyer. Mettre en colocation votre appartement en entier est alors une option intéressante pour combiner rentabilité et facilité de gestion.

Cela vous permet de ne signer qu’un seul bail pour toute la colocation. Vous ne gérez qu’une seule entrée dans les lieux : tous les colocataires arrivent le même jour. Même pour une colocation étudiante, vous pouvez gérer facilement l’encaissement des loyers, le paiement des charges, de la taxe foncière, etc. Au final, mettre en colocation votre appartement en entier n’est pas réellement différent de la location « classique » à une famille. Mais la rentabilité est très souvent bien meilleure : de +15 à +35% de loyers en plus pour des colocations de biens de grandes ou moyennes surfaces en centre-ville.

Reste qu’une colocation d’un appartement en entier pour laquelle tous les colocataires arrivent au même moment n’est pas une solution rapide à mettre en place. Il vous faudra vous armer de patience, le temps de trouver et sélectionner les colocataires. Si vous êtes à la recherche d’une option plus rapide et plus souple, la colocation sous forme de chambres à louer peut être plus adaptée à votre situation.

shutterstock_254081038

Une chambre à louer pour trouver facilement des locataires

En tant que propriétaire, vous possédez peut-être un bien immobilier un peu difficile à louer sur le marché. Que ce soit en raison de son état, de sa situation géographique ou tout simplement parce que votre appartement ne répond pas à la demande locale, vous avez alors sans doute intérêt à envisager de mettre sur le marché des chambres à louer.

En proposant votre bien à la colocation sous la forme de simples chambres, vous augmentez considérablement le nombre de locataires potentiels. Trouver des occupants devient plus facile, et vous avez plus de choix pour sélectionner les locataires selon vos critères.

Bien entendu,  cette solution de chambre à louer implique certains inconvénients à gérer. En premier lieu, vous risquez d’avoir à faire à une plus grande rotation des colocataires. Puisque le marché des chambres à louer est plus dynamique, les départs sont plus fréquents. Il n’est pas rare de constater un turn-over de 6 mois entre chaque locataire de chambre. Cette option n’est donc envisageable que si le propriétaire est disponible pour gérer les entrées et sorties.

Pour optimiser cette gestion des rotations de chambres à louer, vous pouvez mettre en place un bail solidaire, pour que chaque colocataire ait intérêt à trouver lui-même son remplacement au moment d’un départ.

Rentabiliser sa résidence principale en louant une chambre

Si vous êtes propriétaire d’un grand appartement entier, en louer une partie (une chambre ou un étage par exemple) peut être un moyen efficace pour rentabiliser votre résidence principale, obtenir des revenus complémentaires ou simplement rompre la solitude.

Dans la mesure où la chambre à louer est de plus de 9 m², qu’elle bénéficie d’un éclairage naturel, qu’elle donne accès aux parties communes et qu’elle est louée meublée en respectant certains plafonds de prix, vous pouvez même être exonéré d’impôts sur les loyers encaissés.

Une fois mise en place, vous devez gérer cette colocation d’une partie de votre logement comme une colocation traditionnelle (assurance habitation, contrat de bail, diagnostics immobiliers…). La souplesse de ce système de location en meublé vous permettra par la suite de récupérer rapidement et sans trop de contraintes la chambre à louer, pour profiter à nouveau de l’intégralité de votre résidence principale.

Priscillia M

Leave A Reply