Première colocation : quoi inclure dans mon budget ?

Vous êtes à la recherche de votre première colocation, et vous hésitez à passer le cap avant d’avoir réalisé une prévision de budget ? Sage décision… En plus de notre calculateur de budget, voici quelques conseils pour vous aider à calculer dès maintenant ce que vous devez inclure dans votre budget de colocation. Vous aurez ainsi la garantie d’améliorer vos fins de mois, car dans la plupart des cas, vivre en colocation vous fera faire des économies substantielles sur votre budget logement.  Voici la marche à suivre.

shutterstock_258885074

Prévoir un budget commun à votre colocation

Dès les visites de votre future colocation, il est important de vous renseigner sur la façon dont la gestion des dépenses communes est organisée. En plus du loyer de votre logement, vous allez bien entendu devoir – à votre niveau – contribuer aux charges des colocataires. En rassemblant ces informations avant de prendre possession de votre chambre à louer, vous saurez les montants en jeu qui rentrent dans votre budget.

Connaître à l’avance les règles de répartition et les modes de paiements des charges est également un excellent moyen de vérifier que le fonctionnement de la colocation vous convient. L’entente entre colocataires est primordiale pour le succès d’une colocation. En vous mettant d’accord avec vos premiers colocataires dès le départ, vous mettez toutes les chances de votre côté pour éviter de futures discussions ou disputes à propos de l’argent. Ce sont souvent les plus difficiles à résoudre, alors autant les éviter en prenant vos précautions avant votre arrivée.

shutterstock_332032208

Premier poste du budget de colocation : le loyer et les charges

Pour estimer le budget de votre première colocation, vous devez d’abord inclure ce qui pèsera le plus sur votre porte-monnaie : le loyer mensuel et les charges locatives. Les deux doivent figurer distinctement dans les annonces de colocation que vous consultez. Il est donc facile pour vous de les prendre en compte dans votre budget.

Mais attention à un détail qui peut avoir son importance : vérifiez que les charges locatives indiquées dans l’annonce ne sont pas sous-estimées par rapport à la réalité. Si c’est le cas, vous risquez de devoir payer une régularisation à la fin de l’année. Pour en être sûr, il vous suffit de demander au propriétaire le relevé des charges locatives et régularisations annuelles.

En plus des charges locatives, vous devez également régler dans votre première colocation toutes les dépenses communes liées au logement et directement payées par les colocataires. Ces factures correspondent à des incontournables de toute colocation et il faut les inclure dans votre budget :

l’électricité et le gaz (parfois inclus dans les charges locatives). Comptez de 25 à 50 € par mois et par personne pour les abonnements et la consommation ;

le téléphone (fixe) et l’internet. Comptez de 5 à 15 € par colocataire et par mois. La plupart du temps, il s’agit d’un forfait fixe à partager entre les occupants de l’appartement.

shutterstock_396981364

Le coût d’une assurance habitation doit également être pris en compte dans votre budget de colocation. Prévoyez de 5 à 10 € par mois et par colocataire, selon la taille de la colocation et votre choix des garanties. Si l’assurance habitation est absolument obligatoire avant l’entrée dans votre première colocation, vous gardez une marge de manœuvre dans votre choix d’assurance. Individuelle ou collective, l’assurance habitation doit garantir tous les risques locatifs tels que les incendies, le vandalisme, les dégâts des eaux… Vous avez également intérêt à souscrire un contrat multirisque habitation incluant la responsabilité civile et les dommages aux biens de l’assuré. Un conseil pour faciliter la gestion de votre budget, optez pour la mensualisation de vos paiements d’assurance.

Dernier poste indispensable à inclure dans votre budget de première colocation : la taxe d’habitation. Cet impôt local est traditionnellement pris en charge par le propriétaire, qui le répercute aux colocataires lors de la régularisation annuelle des charges locatives. Le montant de la taxe d’habitation varie d’une commune à l’autre, d’une année sur l’autre, et même en fonction de la situation fiscale des colocataires. La seule façon de l’estimer dans votre budget est donc de demander au propriétaire une copie du dernier avis de taxe d’habitation.

shutterstock_283710206

Le cas des autres dépenses communes

Une fois que vous avez inclus toutes ces dépenses, votre budget mensuel de colocation est presque complet. Il ne manque que les dépenses non obligatoires. Il s’agit notamment de petits achats à réaliser en commun comme :

– la nourriture. Certains produits et aliments « de base » peuvent être achetés en commun, à partir d’un budget commun. Comptez une dizaine d’euros par mois ;

– les produits d’entretien et les petites réparations. Là encore, certains produits ménagers et quelques outils indispensables peuvent être mis en commun pour gérer le quotidien des parties communes de la colocation. Comptez de 5 à 10 € par mois.

Pour encore miux vous aider à mieux estimer votre budget mensuel, Appartager a notamment construit un calculateur de budget. Cet outil indispensable pour les étudiants et toujours utile pour les autres vous permet également de comparer le coût de vie dans différentes villes de France. Pratique pour voir si vous avez suffisemment d’argent pour vivre en colocation à Lille ou à Lyon!

Pour aller plus loin

Priscillia M

Discussion1 Comment

Leave A Reply