Colocation : comment ne pas se retrouver à la porte

De la distance, des silences se sont installés entre vous et votre coloc. Où est passée la bonne ambiance des débuts? Les causes de départ, voire d’expulsion sont diverses lorsque l’on loue un appartement à plusieurs.

Vivre ensemble et ne plus se supporter…

Partager son lieu de vie avec d’autres personnes n’est pas de tout repos. Il est important d’instaurer des règles et de favoriser le dialogue entre chaque membre de la colocation. La Charte des colocataires peut vous aider !craquageVous ne supportez plus de le/la croiser dans le salon ? Vous lui cachez son courrier ou piquer régulièrement de la nourriture dans ses placards ? Il semble que la situation soit allée trop loin. Un départ à l’amiable n’est pas à exclure pour le bien de tout le monde !

noooooooo

Pour échapper à ce type de règlement de compte, il est recommandé de repasser en revue les aspects pratiques de la colocation: répartition du loyer et des charges, utilisation des pièces et du mobilier, partage des tâches, horaires d’invitations acceptables, etc.

Réelle expulsion… mais pour quelle raison ?

sortirUn contrat de colocation, restant entièrement personnalisable, nécessite un certain formalisme au moment de sa rédaction. Les locataires occupants organisent ensemble le partage de l’espace et des dépenses. Une seule donnée importe finalement au propriétaire : être payé chaque mois.

Le recours à l’expulsion d’un locataire n’est envisagé que si ce dernier n’a pas rempli une des obligations présentes dans le bail. Souvent, il s’agira du non-paiement du loyer et/ou des charges, mais également le défaut d’assurance, le trouble causé au voisinage

Loyer : tous solidaires ?

slow motionLa clause de solidarité entre colocataires est une protection pour les deux parties en cas de départ. Elle rend l’ensemble des colocataires responsable du paiement de la totalité du loyer, des charges et de toute somme due au propriétaire. Elle doit être clairement stipulée dans le contrat !

Cette obligation vous lie jusqu’à la date d’expiration du bail. La durée minimum obligatoire d’un contrat de location est fixée à trois ans pour un bien immobilier vide et un an pour un meublé. En cas de départ d’un des coloc, la loi Alur prévoit que cette clause de solidarité s’arrête au bout de 6 mois.
Avoir connaissance du contrat qui vous lie à votre propriétaire et vos coloc est essentiel.

Rappelez-vous que la colocation est avant tout une aventure humaine – et qu’il faut parfois mieux se séparer en bons termes que se gâcher la vie.

Priscillia M

Leave A Reply