7 étapes pour s’approprier son jardin quand on emménage

L’arrivée dans une propriété est toujours une étape importante et il est parfois compliqué de se projeter dans son nouveau chez-soi, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Si le réaménagement de la maison est souvent basé sur des critères fixes tels que la surface des pièces, la couleur des murs, les matériaux au sol, le réagencement du jardin demande une tout autre réflexion, puisqu’il dépend de facteurs parfois difficiles à maîtriser. Les méthodes sont pourtant simples pour parvenir à le cerner rapidement ! Voici un tour d’horizon des critères à prendre en compte pour apprécier toute la splendeur de votre nouvel espace extérieur et en faire votre nouveau paradis vert.

Southwest Portland 2

1. Déterminez l’exposition de votre jardin

Qui a dit qu’un jardin exposé plein nord ne peut pas être aussi luxuriant qu’un extérieur  exposé plein sud ? Le tout est de sélectionner des végétaux adaptés à l’exposition de votre terrain. Des variétés rustiques et résistantes aux températures basses seront par exemple à privilégier pour un jardin orienté vers le nord. Une exposition sud, en revanche, bénéficiera d’un soleil chaud et appellera des végétaux moins exigeants durant l’hiver et supportant davantage les périodes de sécheresse en été.

Si votre jardin présente les deux types d’exposition, observez les végétaux déjà présents, leur état sanitaire et effectuez les remplacements nécessaires si certains font grise mine…

Private Residence Juan les Pins

2. Évaluez l’agencement de votre espace

Cette étape est importante pour vous octroyer un espace vert à la fois esthétique et fonctionnel. Gardez à l’esprit qu’il faut juger de la juste proportion de votre jardin et de la répartition des différents éléments, tant pour les végétaux que les espaces minéralisés. On ne doit pas retrouver des allées partout, ou des massifs sans queue ni tête.

Les allées principales, par exemple, doivent desservir une entrée, contrairement aux allées secondaires qui peuvent serpenter votre terrain de manière moins rigoureuse.

Un massif arbustif demandant un entretien important devra être facile d’accès et plus en vue qu’un massif libre avec des végétaux moins exigeants.

Réalisations

3. Visualisez les différentes strates de votre jardin

Un jardin vivant est un jardin bien proportionné puisque le regard est instinctivement attiré par les éléments en relief. Visualisez : quand vous regardez devant vous, vous voyez en premier lieu les couleurs vives, les éléments qui bougent, ou encore ceux qui sont en relief.

Ainsi, quand vous appréhendez votre nouvel espace vert, il vous faut trouver des strates moyennes ou hautes, comme des massifs arbustifs, ou arborés, qui accrocheront le regard.

Écologiquement parlant, les différents niveaux de votre jardin sont autant de refuges pour les insectes et les animaux ! Alors si votre jardin manque de relief, donnez-lui-en !

Chamonix

4. Adaptez la nomenclature de votre jardin

Un jardin doit être façonné de manière à répondre aux besoins de tous. Tout est question de goût… et de praticité ! Une famille avec des enfants préférera un jardin avec de grandes aires engazonnées, tandis qu’un couple sans enfant sera peut-être plus attiré par une terrasse design très fournie en végétaux !

Si votre espace n’est pas encore adapté à vos envies, pas de panique : tout est possible !

Astuce : Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un jardinier, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel du paysage ou à un organisme spécialisé (CAUE, associations…).

Edible Gardens

5. Appréciez la texture et la structure de votre sol

Autrement dit, appréciez d’une part la granulométrie de votre sol, soit la proportion de particules fines (argile), moyennes (limon) et grossières (sable), et le mode d’assemblage des particules entre elles, soit la porosité de votre sol. En effet, comment savoir quels végétaux planter si l’on ne connaît pas la qualité du terrain ?

Astuce : Une terre qui colle aux doigts est une terre argileuse, tandis qu’une terre qui laisse passer l’eau est une terre sableuse. Faites l’essai !

Winter Gardens

6. Observez la faune de votre sol

La faune du jardin est le reflet du type d’entretien qu’on lui prodigue. L’un des éléments à prendre en compte lorsque vous arrivez dans votre nouvel espace paysager est bel et bien d’en observer la vie… sous terre, sur terre et dans l’air !

◦      Sous terre

Une vie bactérienne intense et la présence de vers de terre dans votre sol sont synonymes d’une terre en bonne santé ! Les vers de terre sont d’excellents laboureurs et facilitent le passage de l’eau et de l’air dans la terre. Cela améliore donc la structure de votre sol et en augmente la fertilité.

◦      Sur terre

La présence de petits animaux comme les hérissons est un très bon indicateur de la qualité de votre jardin. Les hérissons se nourrissent en effet d’insectes comme les limaces, araignées, lombrics, de fruits, champignons… Si votre jardin est sain, les hérissons y trouveront refuge ! Attention, cela n’est tout de même pas systématique.

Abeille

    ◦      Dans l’air

Regardez bien si les insectes sont nombreux autour de vous et notamment si les pollinisateurs sont au rendez-vous ! Si c’est le cas, c’est que votre jardin offre une diversité de plantes mellifères et que le recours aux produits phytosanitaires est restreint voire inexistant !

Réalisations

7. Observez le type de gestion mis en place

La gestion des espaces en dit long sur l’entretien de votre jardin. Certains optent en effet pour une gestion du jardin plus respectueuse de l’environnement et ça se voit ! Cela signifie avoir moins recours aux produits phytosanitaires et aux passages intensifs (tonte, désherbage, taille…).

Observez par exemple votre pelouse : est-elle tondue régulièrement ? Une tonte régulière se devine à des brins denses et épais. Des tontes plus espacées, en revanche, permettront l’apparition de plantes vivaces et une plus grande diversité végétale. Il en va de même si les massifs arbustifs sont laissés en forme libre ou architecturés, ou encore si les pieds de massifs ne sont pas recouverts de paillage mais uniquement de terre…

Attention : L’entretien propre d’un jardin conditionne aussi les réactions de vos végétaux aux agressions extérieures (insectes ravageurs, champignons, ou maladies en réaction aux fluctuations météorologiques). Plus les végétaux seront contrôlés, plus ils seront vulnérables !

l’Essence du Jardin pour Houzz

Lire aussi

Houzz

Houzz est le site de référence pour la décoration, l’aménagement et la rénovation de la maison. Doté de la plus importante photothèque haute définition au monde dans le domaine de l’aménagement résidentiel et fort d’une communauté particulièrement active, Houzz est la solution pour trouver l’inspiration, des conseils, de l’information sur les produits ou encore l’accompagnement de professionnels pour réaliser vos projets.

Leave A Reply